La municipalité a fait le choix d’interdire l’installation massive des chevalets sur les trottoirs. Ainsi, l’arrêté municipal n°021/2016 du 9 mars 2015 prévoit dorénavant qu’un seul chevalet par établissement sera toléré, sous peine de sanction : Arrêté porte-menus