Nos lecteurs nous écrivent

Charly Pissard, Président fondateur du club philatélique de L’Ile-Rousse, suite à la publication de l’article « Madame Jouvène, une femme d’affaires dans la fondation de L’Ile-Rousse » (Cità Paolina n°26) nous adresse un précieux complément sur l’histoire postale de notre cité.

 

Historique des marques postales de L’Ile-Rousse de 1773 à 1848

Au XVIIIème siècle, on inscrivait à la plume puis on frappait au tampon le nom du bureau de départ d’une lettre dont la taxe devait être acquittée par le destinataire. Les marques postales étaient alors des empreintes linéaires apposées sur les plis recto-verso.

Au lendemain du rattachement de la Corse à la France, les premières marques postales de L’Ile-Rousse mentionnées dans des ouvrages philatéliques remontent au 1er juillet 1773. La plus ancienne marque au tampon retrouvée et très rare date de 1791 : « L’JSLE ROUSSE ».

Dans le mouvement de la Révolution Française, un décret de l’Assemblée Nationale promulgué le  28 août 1792 ratifiait la création des départements français. Le numéro 19 étant attribué au Département de la Corse, le bureau postal de notre ville estampillait le courrier avec la marque « 19 ISOLA ROSSA ».

Le 30 octobre 1790, Dame Marguerite veuve Jouvène(1) prêtait serment devant la juridiction royale et devenait employée des Postes et Directrice du bureau de L’ISLE ROUSSE. La Convention Nationale divisa la Corse en deux départements le 11 août 1793 : le Golo, qui incluait les districts de Bastia, Corte et Calvi conservait le numéro 19, tandis que le Liamone auquel on attribuait le numéro 90 couvrait les districts d’Ajaccio, Bonifacio, Vico et Sartène.

L’Empereur Napoléon 1er rétablit l’unité de la Corse en un seul département le 19 avril 1811. Du coup, la Corse, dont le chef-lieu est fixé à Ajaccio, se vit réattribuer le numéro 19. Il apparut alors le « 19 L’ISLE ROUSSE ».

Sous le règne de Charles X, la Direction générale des Postes, à la date du 3 janvier 1828, créa le premier timbre dateur frappé au recto et étrenna ainsi l’apparition des premiers cachets ronds.

Le montant de la taxe en port dû était encore à cette époque inscrit à la plume sur le recto du pli. Il était évalué en fonction du poids et de la distance parcourue par la missive.

Le timbre-poste fit son apparition le 1er janvier 1849 à l’occasion d’une grande réforme postale. Le premier timbre français représente la déesse Cérès d’une valeur faciale de vingt centimes.

Par Charly Pissard, Président-fondateur du club philatélique de L’Ile-Rousse

 

(1)    Dame Marguerite Jouvène, née Meunier, était entrée en fonction de Directrice de la Poste à l’époque de la Ferme Générale des Postes, bail Mager sous Louis XVI en 1785.
Lors de la nationalisation du service postal, elle est restée en charge prêtant serment à la nouvelle administration.

 

Documents d’illustration, collections privées de Charly Pissard et de Paul Lions.

La plus ancienne marque linéaire connue des philatélistes porte la mention « L’JSLE ROUSSE » en 1791.

Marque postale linéaire avec la mention « 19 L’ISLE ROUSSE » sur un pli adressé à la Sous-Préfecture.