044_13.17_ILE ROUSSELa tour du Scalu, qui se trouve sur l’actuelle Place de la Mairie restaurée en 2012, a été construite au xviie siècle, sous le nom de Tour des Fabiani.

Les Fabiani étaient une des principales familles de Santa-Reparata, propriétaire du site où elle possédait magazini et botteghe, à l’époque génoise, soit avant la construction du port de L’Île-Rousse parPascal Paoli. La tour était censée protéger leurs biens. Elle a servi à entreposer du sel qui arrivait des salines provençales. Le sel permettait alors de percevoir une recette fiscale importante : la gabelle. Le 5 avril 1731, la tour est prise par les Corses en révolte contre Gênes. Paoli la fit consolider pour protéger le Palazzu. Mais la tour sera prise par les troupes françaises. Le 25 mai 1769 D’Arcambal prend définitivement possession de l’Île-Rousse. La tour est réquisitionnée et devient la poudrière de la place militaire.

Le 2 août 1778, la foudre frappe la tour-poudrière et provoque une gigantesque explosion, détruisant une partie du quartier. L’abbé Don Antonio Orticoni, ancien aumônier militaire, écrit dans ses mémoires : « cinq hommes et une femme sont décédés, sans compter les nombreux blessés ». La tour fut reconstruite, réduite de deux mètres, pour servir à nouveau de poudrière.

En 1900, les bâtiments militaires sont rachetés par la municipalité. En 1943, la tour sert peu de temps de prison pour des détenus soupçonnés de collaboration. Plus tard, elle a servi de salle d’exposition de vestiges découverts lors de fouilles archéologiques sous-marines.

Les gabelous avaient leur poste dans l’ancienne caserne voisine (aujourd’hui la mairie) ainsi qu’un poste-abri au fond de la petite crique sous le phare de la Pietra. Cette construction était signalée il n’y a pas si longtemps encore sur les cartes d’état-major.